image Capture_decran_20180409_a_042214.png (0.3MB)


30 Novembre 2017
Antoine:
Pour suivi projet oressource et connexion avec observatoire et éco-organismes


Message d'origine
De : Vincent Espagne <espagnevincent@gmail.com>
À : david romieu <david.romieu@alcg.fr>, Antoine Rabourdin <antoine@rdevolution.org>
Date : 30 novembre 2017 à 12:41
Sujet : Re: A propos d'O'Ressource


Re,

La démarche d'Antoine va dans le sens que tu souhaites et qui est le mien. C'est une première étape.
L'application O'Ressource est déjà "libre". Ce n'est pas le cas des autres. Pour O'Ressource, le besoin est d'améliorer le logiciel qui n'est pas à la hauteur des applications du commerce. Une discussion avec Dimitri nous ont permis de chiffrer la RH pour finir le développement d'O'Ressource à + ou - 3 mois.

Il va y avoir un moment délicat mais indispensable : l'audit du logiciel. Les giks n'aiment pas ça. Mais c'est ce qui permet de trouver les failles et de prescrire ce qu'il faut faire pour rendre l'application totalement stable ; critère indispensable pour envisager l'interconnexion des serveurs. La tache ne peut être faite par un amateur bénévole.

Quel financement pour le développement de O'Ressource ? (Besoin estimé à 15 K€)

Dans la démarche, il va aussi falloir intégrer les ressourceries qui ont développé leur propre application.

Ensuite vient la question de la libération des données qui sont de deux types :
- les données collectées par l'utilisateur, le fournisseur de l'application n'a aucun droit dessus (sauf disposition exceptionnelle) ;
- le code de l'application pour lequel nous avons deux besoins, en deux temps :
D'abord vérifier les structures des bases de données, pour tendre à leur uniformisation (gros travail de taxonomie) ; ensuite intégrer dans chaque application le bridge pour alimenter automatiquement la base de données de l'Observatoire.
Ce sont ces deux aspects que nous allons traiter avec les fournisseurs d'application. Qui prend en charge le travail ? Financements par les fournisseurs + complément ADEME pour le libre ? (Besoin estimé à 20 K€).

Sur "l'engagement de transmission des données" : on parle là des données collectées par les utilisateurs. En interne, il y a un gros travail à faire avec les adhérents. Un des constats de l'analyse du tableur "suivi des conventions" : les erreurs ou le manque de données dans les déclarations. On a constaté une différence entre les chiffres de l'Observatoire et les déclarations. L'histoire du seuil des 50% est une des raisons, mais il y en a d'autres. Gros chantier que d'imaginer un protocole, contraignant mais pas trop, de le tester. Je souhaite que la préparation du rapport de l'Observatoire 2018 soit l'occasion de commencer ce chantier.

Enfin, il va falloir travailler avec les éco-organismes sur les process de déclaration, le protocole de transfert et de vérification des données (aujourd'hui : grosse immobilisation de Sandrine - aucun outils d'analyse sinon celui que j'ai tricoté en vitesse sous excel le week-end dernier).

Voilà le chantier !

La bise
Vincent

Le 30 novembre 2017 à 09:49, david romieu <david.romieu@alcg.fr> a écrit :
Bonjour,

Je pense que le réseau devrait rencontrer les trois entreprises cap 3c, tf shop et oressource car il faut avoir une position globale et un accord avec chacun d’eux pour un engagement transmission de données…

Es ce que la démarche d’Antoine s’inscrit dans ma démarche ?

Bonne journée

David