Projet de résolution

Le gouvernement laisse entendre l'accélération de la diminution et la disparition à court terme du dispositif des emplois aidés .
Ces contrats sont un outil essentiel pour les structures du réemploi, en particulier les 150 ressourceries, adhérentes de notre Réseau. Ces contrats représentent à eux seuls 75% ďes contrats de l'ensemble de nos salariés soit 2500 contrats environ en 2016. Leur disparition brutale pourrait entraîner le dépôt de bilan et la cessation d'activité de très nombreuses ressourceries, principalement celles relevant des domaines de l'insertion (ateliers -chantiers).
Pour nos structures dites à "choix pérenne " ces emplois aidés représentent un dispositif d'amorce indispensable dans le cadre économique non marchand et à caractère social et d'intérêt général appuyé (boutiques à très bas prix)qui est le nôtre . Il accompagne le développement progressif de nos activités en lien avec la démarche d'éducation populaire à l'environnement, au recyclage et au réemploi possible que nous menons vis à vis des populations.
De plus, les Emplois Avenir disparaissent fin 2017 pour être remplacé par des CDDI (Contrat à durée déterminée d'insertion) réservés aux entreprises d'insertion, aux associations intermédiaires et aux ateliers et chantiers d'insertion. Qu'en sera-t-il pour les structures du réemploi, et plus largement de l'ESS qui ont d'autres statuts ?
Notre Réseau invite donc très solennellement le gouvernement a réexaminer en profondeur son approche de la problématique des emplois aidés. Nous ne sommes pas opposé à de possibles modifications permettant une utilisation améliorée et optimisée de ces emplois mais nous ne voulons surtout pas que vous jetiez le bébé avec l'eau du bain.
Le Réseau par ailleurs se rapprochera de toutes les structures ou rassemblement de structures publiques (communes, communautés de communes en milieu rural surtout) et privées (autres acteurs associatifs et de ESS Éventuels acteurs économiques privés ) qui partagent notre détermination à préserver un dispositif créateur net d'emplois dans une société où ceux ci viennent à manquer de plus en plus cruellement.
Le réseau participera aux convergences de réflexion et d'action qui pourraient permettre de renforcer notre plaidoyer auprès des pouvoirs publics et d'envisager si nécessaire des actions communes de sensibilisation des élus et de la population sur ce sujet.

Le Réseau invite chaque ressourcerie adhérente à saisir son député de circonscription pour l'avertir de l'extrême sensibilité de chacune de nos structures face aux décisions telles qu'annoncées actuellement et pour lui demander de participer à une réflexion constructive sur un dispositif de substitution qui s'impose quoi qu'il en soit.

Projet de lettre "Appel à la raison" de «La Collecterie» (Montreuil - Seine-Saint-Denis) : APPEL_A_lA_RAISON_V6.doc (34.5kB)

'L’emploi dans les Ressourceries

Edito généraliste de Jean-Noël Chassé, président de la Ressourcerie Bon Débarras (Bédarieux - Hérault) editoJNC.pdf

'Espace collaboratif de préparation de la campagne