Refonte de la charte






liste d'échange
charte-rnrr@framalistes.org
S'abonner ➙ https://framalistes.org/sympa/subscribe/charte-rnrr
Se désabonner ➙ https://framalistes.org/sympa/sigrequest/charte-rnrr


Et voici la justification et les lignes de force / questionnements pour conduire ce travail (notre point de départ) :
On démarre par un GT commun « Ouverture aux recycleries / séminaires adhérents / gouvernance » : la refonte de la charte est l’alpha et l’oméga de toutes ces démarches (on fera des sous-GT par la suite)
On se fait accompagner par un consultant
L’ouverture du réseau aux recycleries implique de réviser la charte mais encore plus l’arrivée du réemploi lucratif :
nous avons un besoin urgent de construire les éléments de langage qui nous différencient de façon claire et compacte du réemploi lucratif (vis-à-vis du grand public mais aussi des pouvoirs publics)
partir de nos impacts sur les territoires (au-delà des tonnages réemployés) : valoriser NOTRE professionnalisme (impacts multidimensionnels (sociaux, environnementaux, sociétaux) / qualité d’intervention sur l’environnement / revitalisation des territoires) qui ne s’épuise pas dans la notion de « professionnalisation » (axée métiers / individus)
envisager de créer une 5ème (voire une 6ème fonction) à la Ressourcerie ?
Nos idées pour structurer ce travail à date :
Livrable quasi fini : fin juin (on le peaufinerait lors du séminaire adhérents de 2 jours visant à construire notre feuille de route 2023-2027)
L’idée est de travailler de façon concentrique de février à fin juin : un GT resserré construit des propositions qui sont ensuite confrontées aux adhérents et recycleries futures adhérentes (ex : 3 réunions de 2 heures avec 3 x 15 personnes)
Inclure de futures recycleries adhérentes dans la réflexion (dans le GT resserré et dans les groupes plus larges)
Se reposer la question de fond : une charte pour quoi faire ? Partir d’une page blanche
Le « comment » est aussi important que l’objectif
Cette charte doit se décliner dans tout ce qu’on fait au sein d’une ressourcerie et au sein du réseau (n’a pas vocation à être rangée dans un tiroir) : comment l’ancrer dans nos pratiques ?
La question de la forme du livrable se pose : un document court et compact : un document plus long / plusieurs documents (version longues / version courte) ?